dimanche 22 mars 2020

Semaine de 22 mars 2020

Le blues de Cooper


Carte d’identité: Cooper
Genre: chien
Race: Golden Doodle
Âge: 2 ans 1|2
Signe particulier: de nature facile

Mon état actuel:
Un tantinet neurasthénique

La raison: mes maîtres

Émotion cachée:
Je ne peux plus vivre ma vie

Émotion réelle:
Ils ne font plus attention à moi

Les faits:
Depuis que je vis avec eux, ils me laissent seul. Une grande partie de la journée. Je dors quand je veux, je mange mes toutous quand je veux. Je m’allonge sur mon coussin bien rembourré, je baille aux corneilles de temps en temps. Bref, je vis À MON RYTHME!

Mais voici, avec ce qui arrive, à voir leurs mines soucieuses quand ils regardent les nouvelles , je vois que la situation est grave. Résultat ????? Ils sont à la maison. C’est tout bon, me direz-vous... MAIS NON!

Ils m’ignorent, les yeux rivés à leurs écrans, réglant leur travail à domicile.
Il n’y a plus d’avant, il n’y a plus d’après.

Avant, au moment de partir, ils me faisaient un câlin, câlin de chien, mais câlin quand même...
Et surtout, ils m’appelaient à leur retour... COOPER, COOPER, Ah! le beau chien... et ça durait et ça durait. J’étais excité, je sautais, je tournais sur place. Et vous comprendrez qu’avec mon pif de chien, je sentais bien leur joie ...

Maintenant, pas de départ, pas de retour, des heures lisses où ils passent près de moi comme si j’étais transparent.

NON.... JE NE SUIS PAS TRANSPARENT!!!!!

Oui, j’ai droit à ma petite tape affectueuse de temps en temps, mais quand je veux aller sur leurs genoux parce que je crois qu’ils me parlent, ils m’écartent d’un geste inconscient. Ils sont dans leurs fichues videoconférences. JE N’Y COMPRENDS RIEN !!!

Je crois que j’ai hâte de les voir repartir car j’ai hâte de les voir revenir. Ils appellent ça le confinement... il ne faudrait pas que ça dure trop, car j’ai le blues d’avant!

Signé: COOPER, leur 🐕!

© 2020  Véronique Poussart 


Aucun commentaire: