dimanche 22 novembre 2020

Semaine du 22 novembre 2020


 Sur le coup de seize heures


Des inconnus bavardaient
Juste sous l’immense érable déplumé
Un oiseau s’est envolé
Et j’aurais bien dit
Que pas une de ses plumes
N’avait bougé

C’était
Le moment parfait
Pour goûter aux pommes
Échappées du verger bien là-bas
Prendre en mains
Un moment fugace
Quasi transparent
D’un dimanche frisquet


Véronique

© 2020 Véronique Poussart

dimanche 15 novembre 2020


 Une envie de douceur


Des soies d’asclépiades
Des cachemires
Des foulards bien roulés
Autour du cou

Des pastels écrasés
Dans les couchers de cinq heures
Des roses sur la table

Fuir la pénombre
Les idées noires
Les inconséquences politiques
Fuir l’idée
Que tu n’es plus là

Un silence passe
Les conversations s’interrompent
Dans les regards pourtant
Des connivences
Et des lumières
À s’y plonger


Véronique

© 2020 Véronique Poussart

dimanche 8 novembre 2020

Semaine du 8 novembre 2020


Les bruits océaniques 


Aujourd’hui 

C’est sous la mer

Rien de plus que du presque silence

Les rumeurs se taisent

Ne restent en surface

Que les coursiers courageux

Partis aux quatre vents

Du Vendée Globe

Veronique


  • Veronique Poussart 2020



dimanche 1 novembre 2020

Semaine du 1 er novembre 2020


 Une semaine plus longue



Les jours raccourcissent
Mais la semaine est plus longue
Les couleurs s’éparpillent
Et se fanent

Gestes du quotidien
Coincés entre les saisons
À remiser
Plier embobiner
Clôtures et arbustes fragiles
Un piquet par ci
Un piquet par là

Il faut voir
Identifier les chemins
De vie et de terrain

Une seconde orchidée
Aujourd’hui ouverte
Hisse la beauté
Au rang de nécessité

Ainsi la semaine plus longue
Verra l’espoir continuer

Véronique

© 2020 Véronique Poussart

lundi 26 octobre 2020

Semaine du 25 octobre 2020


 Feuillets au vent



Sur chacun
Des histoires enregistrées
Derrière les formes
Et les couleurs

Des histoires de rien du tout
Éphémères et sans substance
Des histoires heureuses
Faites de regards complices

Des histoires
À traquer
À remonter comme l’eau du puits
À débobiner
Corde emmêlée
Du pire et du meilleur

Les feuillets bleus 
Des espaces limpides
Les feuillets jaunes
Des moments partagés
Ombrés de roux
Des saisons qui transitent

En soufflant les bougies du temps
Ils s’envolent un peu
Mais laissent dans l’air
Le bruissement 
Des émotions et des jours

Véronique

© 2020 Véronique Poussart

dimanche 18 octobre 2020


 Climats


Il est bien loin
Le temps des porcelaines
Le temps des dessins
Sur les carreaux
Du bleu cobalt

Bien loin aussi
Les matins aux nouvelles apaisantes

La nature est brouillée
Et n’a plus de voisin
Là-bas il fait trop chaud
Et tout se consume
Ailleurs les cratères se creusent
Révélant des passés millénaires

Fissures dans les murs
Fissures des écrits malveillants
Et des cris et des armes

Malgré l’agitation
Et les discours tonitruants
Les feuilles sans impatience
Tombent lentement
Chacune indifférente
Aux sols déjà recouverts
Prêtes sans tambour
À annoncer l’hiver

Véronique

 ©  2020 Véronique Poussart

dimanche 11 octobre 2020

Semaine du 11 octobre 2020


 


Deux mètres

Sourire de la distance qui nous sépare
En faut-il autant?
Ou plus encore?
Improviser 
Inventer de nouvelles procédures
S’écrire se regarder de l’autre côté de la rue
Rester sagement en file
Une fois deux fois trois fois
Imaginer les sourires et les moues

On laisse des mémos sur les terrasses de nos amis
De longs messages au téléphone
Nos cafés se prennent seuls
Ce temps bizarre
Dure et dure
Plus longtemps que prévu

Les rêves prennent le pas
Sur la réalité
Les rêves sont notre cinéma
Car on l’a annoncé aux nouvelles
On ne peut plus y aller...

Véronique

© 2020 Véronique Poussart