dimanche 17 novembre 2019

Semaine du 17 novembre 2019

Voyage en terre inconnue

Il se tenait là
Appuyé sur une des bornes de l’aéroport
Un sac à dos
Un foulard bien chaud bobiné à son cou

Les destinations filaient à toute allure
Laissant à peine le temps de faire un vœu
Le cliquetis des changements
Le gardait éveillé attentif captivé

C’est à ce même moment
Tout à fait improbable
Que simultanément
Un papillon et un flocon
Sont passés devant lui
Où aller?
Où partir?

Où aller pour trouver le printemps
Les feuilles en accéléré
Les tapis de scilles éphémères
Où aller pour trouver l’été
Ses orages soudains
Ses ciels pourpres et orangés
Et l’automne
Dans son déploiement indécent de beauté
Près des chênes écarlates

Et l’hiver... oui l’hiver
Les blondeurs des maïs 
Dépassant pour un temps de la neige
Les verglas en transparence
Tombant sur les surfaces glacées
Faisant musique et chanson sous le vent

Où aller pensa t-il une fraction de seconde
Une éternité
Où aller?

J’ai su l’histoire par un ami
D’un ami
J’ai su qu’il vivait quelque part
Là où la terre se nomme
Kamouraska
Et que souvent
Il marchait sur les aboiteaux

Véronique
© 2019 Véronique Poussart

dimanche 10 novembre 2019

Semaine du 10 novembre 2019

Brouillards

Dehors
La neige amène de ces brouillards 
Surprenants 
Les flocons battent le rythme
Des transparences
Sur les paysages à demi effacés

Ici
Dans une boîte
Il y a vos noms et vos magies
Il faut toujours déficeler les noeuds
Pour retrouver les moments bénis
Et convoquer le passé

Ainsi seulement
La beauté des saisons reviendra
Derrière le brouillard du présent

Véronique

© 2019 Véronique Poussart

dimanche 3 novembre 2019

Semaine du 3 novembre 2019

Imaginer

Je l’imagine

Dans le carré bleu des fenêtres

Observant le voilé du jour
Les vents violents se calmeront
Il s’en doute

Ses mots sont encore chargés de secrets
Ce lieu est encore le sien
Il a égrené ses traces de sciure et d’images
Parcouru les atlas d’une terre méconnue

Je l’imagine marchant d’un pas rapide
Sur les routes arrêtées du passé
Les bâtons rythmant les étapes
Faisant résonner couleurs et lumière

Je l’imagine
Me consolant




Véronique

© Véronique Poussart 2019

lundi 28 octobre 2019

Semaine du 27 octobre 2019

Octobre

Les tons fanés de l'automne
Prennent le relais
Verts et rouges remisés sous les haies

C’est un temps à promener
Ses peines
L’amitié en écharpe 
Au cou et bien serrée

D’autres dont j’ignore
Les noms et les vies 
Portent aussi leurs blues
En marchant près de moi

Véronique

© Véronique Poussart 2019


dimanche 20 octobre 2019

Semaine du 20 octobre 2019

La plaine s'étire

Sous les vents frisquets
Quittant les verts passés 
Les oiseaux s’envolent
Que faire
Que faire
Sinon remiser
Les vestiges de l’été

La mémoire s’épuise 
À tout retrouver
D’un temps de bonheur
Aujourd’hui dispersé

Plus de fleurs à couper
Car toutes fanées
Les graines à présent
Glissent
Inlassablement 
Dans les terres labourées

Sous les haies 
Les feuilles
Pilées avant l’hiver
Font des chansons douces
À qui veut les entendre


Véronique


© Véronique Poussart 2019

dimanche 13 octobre 2019

Semaine du 13 octobre 2019

Les jours heureux

Si nombreux
Si clairs
La lumière des saisons 
La lumière des années


Véronique

© Véronique Poussart 2019

dimanche 6 octobre 2019

Semaine du 6 octobre 2019

Toi

Au bord de l’étang
Ne reste qu’une chaise

Les reflets sur l’eau
En arabesques tristes
Me chuchotent tendrement
Tes mots amoureux
Aujourd’hui passés


Véronique

© 2019 Veronique Poussart