dimanche 9 août 2020

dimanche 2 août 2020

Semaine du 2 août 2020

L'espace de l'eau


Tantôt elle glisse
Corps de danseuse
Entrechats
Sauts légers

Tantôt elle sautille entre les pierres
Vive comme une répartie imprévue
Son bruit calme ma mémoire
Me ramène au temps
Où parfois 
Les jours se prolongeaient tard

Elle se faufile
Musicale envoûtante
Chaque goutte portant sa différence

Qu’elle soit timide dans le robinet du jardin
Souterraine et cachée
Tumultueuse en rouleaux impétueux
Érodant sables et falaises
Si multiple et si changeante
Elle a su dissoudre les couleurs des aquarelles
Et se glisser sur l’écran

Véronique

© 2020 Véronique Poussart

dimanche 26 juillet 2020

Semaine du 26 juillet 2020

Partitions d'été

À grands coups de pinceaux
L’été trace ses paysages
Pistes mauves des forêts
Terres éclaboussées
De foins coupés
Fruits à cueillir
Fruits à goûter

Il traverse les toiles
Des dessins à venir
Et s’enroule de doré le soir venu

C’est un personnage de théâtre 
Alors que tout est fermé
Il est temps d’écouter ses partitions
Tout est bref
Je le sais

Véronique

© 2020 Véronique Poussart

lundi 20 juillet 2020

Semaine du 19 juillet 2020

Quand le jour se lève

Aujourd’hui
Il déplie son bleu
Comme un papillon
Il ouvre ses ailes
Dans la brise matinale
L’espoir est permis

Véronique

© 2020 Véronique Poussart

dimanche 12 juillet 2020

Semaine du 12 juillet 2020

Lames

Lames et larmes
Seulement l’air pour les séparer
Dans les fracas sans fards
Partir et s’éloigner
Couper les ponts 
Et traverser la lande

Au retour
L’herbe sent les vagues salées
L’herbe sent les larmes salées


Véronique

© 2020 Véronique Poussart

dimanche 5 juillet 2020

Semaine du 5 juillet 2020

La ville d'en face


Sous la chaleur
Elle blondit
Le soleil monte au nord
Et s’enhardit

Dans quelle baie
S’alanguira encore
Ce pays de passage


Véronique

© 2020 Véronique Poussart

dimanche 28 juin 2020

Semaine du 28 juin 2020

Mise en boîtes


Combien de boîtes
Pour résumer le temps
Combien d’objets
Pour l'arrimer

Je pile et dépile
Qu’y a-t-il à garder
Qu’y a-t-il à soustraire
Encore

Le peu suffit sans doute
Seul compte ce qui importe
Vraiment

Ce chapeau d’explorateur
À lui seul
Emballé
Dans la boîte bleue à côté
Me dira tout
Du passé


Véronique

© 2020 Véronique Poussart